La colonie Espagnole de http://www.pirates-caraibes.com
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bien le Bonjour,

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Don Murcielago
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Nombre de messages : 12
ID : 13658
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 12:29

Approchez, n'ayez pas peur ! Je suis un vampire, certes, mais je ne vais pas vous mordre. J'ai appris à me tenir et puis, mis à part mes gouts extravagants et ma peau plus blanche, je suis comme vous.

Je me présente, Don Murcielago.
Je suis né en 1688 en Espagne. Depuis 1706, j'étudie,
enfin, j'étudiais la zoologie. En 1707, le directeur de mon
école privée de Zoologie de Madrid a voulu que je
m'intéresse à la faune d'une île fraîchement
décolonisée : Liberty.

Un seul bateau reliait le Vieux Continent à cette île et ce, infiniment. C'est donc en mars 1707 que j'embarquai pour cette île. Le voyage durait assez longtemps, un peu moins d'un mois. Un jour, je descendis dans les cales pour y faire je ne sais plus quelle entreprise mais c'est un Calvitius Rongum Humanus qui m'accueillit. La chauve-souris vint me mordre puis disparut par la porte ouverte. J'étais loin d'imaginer les séquelles que j'allais subir.

Le seul médecin à bord qui était débordait décida de m'ausculter. Il me fit venir avec lui dans la cave. Il m'apprit qu'il n'était pas médecin mais scientifique, qu'il avait créer la créature qui m'avait mordu et que j'avais des chances de devenir un vampire. En somme, j'étais son cobaye.

Totalement perdu, je m'accomplis à ses ordres. Très vite, je me retrouvai allongé sur une table en train de me faire examiner mes dents. Soudain, une vive douleur au niveau des canines m'anima de convulsions. Je perdis connaissance et à mon réveil, deux choses me gênaient au même endroit. Je passai mon index dessus. C'était deux croc de vampires surdimensionnés. J'étais dans la même cale mais elle était aménagée par le scientifique : une immense vitre nous séparait et elle était plongée dans l'obscurité.

- Monsieur Murcielago, calmez vous ! Je vais essayer de vous rendre invincible en échange de quelques cous mordus ! Je vais vous faire passer quatre tests tous aussi douloureux mais à quel prix ! Premier test ! Touchez l'eau bénite !
- Non mais ça ne va pas, Señor ! Je vais y laisser ma vie ! Je suis devenu vampire !
- Ne vous inquiétez pas ! Je suis là pour vous réanimer !

Il avait l’air de savoir ce qu’il faisait alors je lui
fis confiance mais à peine eus-je le temps de plonger ma
main pour recueillir un peu du liquide que déjà je le
sentais me ronger. Un peu comme si un acide dissolvait ma
main que j’ôtai rapidement. Elle fumait.

- D-Désolé, j-je ne peux pas !

C’est alors que le médecin, à l’aide d’un grand
bâton, renversa le récipient sur moi. J’étais en train
de brûler intérieurement. Mon âme devait se déchirait,
j’hurlai tant que je pouvais quand soudain la douleur
s’arrêta nette. A peine pus-je reprendre mon souffle que
j’entendis :

- Second test. La lumière forte.

Un petit appareil roula à mes pieds. Il simula d’un coup
d’un seul une lumière qui me rongeait de toute part.
Quand la lumière s’éteignit, j’étais encore debout,
fort, en pleine forme.

- Troisième test !

Déjà ! Il ne perdait décidément pas de temps. Un immense
pieu jaillit du mur de la cale et vint m’empaler sur
l’autre à l’opposé. Le médecin avait foré mon âme
et mon corps. Je le vis à peine en train d’enlever le
pieu, je tombai violemment au sol, il partit de l’autre
côté de la vitre, je mis mes mains sur ma plaie. Du Sang.
Je ne pus m’empêcher d’y goûter. Il était écoeurant
comme un aliment qui nous dégoûte parce que l’on en a
trop mangé. Je revis quelques instants-clés de ma vie sous
formes de flash puis revins à la réalité : ma plaie se
refermait et la douleur s’éteignait.

- Quatrième et dernier test !

Le médecin avait apparemment déposé une assiette sur une
table. C’étais un rosbif excellemment bien préparé,
bien saignant. Je m’attaquai à lui sans plus attendre
mais c’était un cadeau empoisonné : il était
complètement bourré d’ail. Cette fois ci, c’était mes
boyaux qu’on calcinait. Puis, plus rien.

- Monsieur Murcielago, vous êtes in-vin-cible ! Ça vaut bien un petit cou ! Je m’offre à vous !
- Enfin, je … Non !

Mais mon instinct de vampire fit que j’allai me bâfrer,
m’empiffrer de son sang jusqu’à m’en repaître.

??/03/07 ??:??:?? : Tu plantes tes crocs dans Scientifique voyageur.
??/03/07 ??:??:?? : Tu bois le sang de Scientifique voyageur.
??/03/07 ??:??:?? : Tu as tué Scientifique voyageur.

J’étais ignoble, pathétique ! Je décidai de devenir un
pire élégant pour ne pas paraître goret, avide du sang
des autres.

Aujourd’hui, je fais cela élégamment, proposant aux personnes de « s’ouvrir à moi », personnes que je choisis moi-même, principalement, des personnes qui m’intéressent. Mais ne croyez que je suis vêtu d’une cape et de tout l’attirail complet du parfait petit vampire.

Trève de blabla ! Je paie ma tournée !
Revenir en haut Aller en bas
Noudwi
Flibustier
Flibustier
avatar

Nombre de messages : 194
ID : 8259
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 13:11

Bienvenue sur l'île.

Je suis sûr que tu t'entendras parfaitement avec certain(e)s espagnol(e)s.
Revenir en haut Aller en bas
Flora Whitter-Serra
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 30
ID : 8339
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 17:36

Flora entra dans la taverne. Elle ne manqua pas de remarquer un homme qui n'était pas sans lui rappeler son beau-frère, Cid. Elle s'approcha, comme hypnotisée par le charme magnétique du jeune homme. Et pourtant, elle, les hommes...

Puis elle s'assit et écouta son histoire avec avidité. C'était donc ça! Un vampire. D'où cette mystérieuse attirance... Lorsqu'il eut fini, elle se leva et marcha vers lui, féline.

Quand elle fut arrivée à sa hauteur, elle s'arrêta et lui fit face. Puis elle sourit, dévoilant ses deux adorables canines, fines et pointues telles deux aiguilles. Elle lui dit, d'une vois suave:


- "Bonjour, je suis Flora Grace Whitter-Serra, espagnole. Je suis escrimeuse et... Danseuse, à mes heures perdues."

Tout en passant sa langue sur ses canines avec un petit sourire entendu, elle continua:

- "Quelque chose me dit que nous allons bien nous entendre... Soyez le bienvenu."

Puis elle approcha ses lèvres du cou du jeune homme, et murmura à son oreille:

- "Si vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas. Je connais les moindres recoins de l'île qui sont adaptés à votre... A notre condition."
Revenir en haut Aller en bas
Don Murcielago
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Nombre de messages : 12
ID : 13658
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 18:58

Hmm ... Voilà qui est des plus surprenants. Un autre Vampire.

Je passai deux de mes doigts sur mes lèvres. Ils étaient incroyablement froids.

Vous aussi vous êtes du voyage de mars 1707 ? Avez vous connu ce mystérieux sientifique ? Comment êtes vous devenue vampire ? A moins que vous ne le soyez de naissance ...

J'oubliais la galanterie et me ressaissis aussitôt.

Veuillez pardonner mon indélicatesse si brutale mais c'est la première fois que je rencontre un des nos frères et soeurs ! Et quelle soeur !

Je me saisis de deux verres en cristal rempli d'un rhum très cher.

Egalement, je suis persuadé de notre entente.

Je lui tends la coupe dans un sourire radieux et un regard complice. Je fis serpenter ma lancue sur un de mes crocs.


J'espère que vous conviendrait de ce rhum, je n'ai que ça à vous offrir. A ceux qui ne le boirons pas !
Revenir en haut Aller en bas
Flora Whitter-Serra
Capitaine
Capitaine
avatar

Nombre de messages : 322
Age : 30
ID : 8339
Date d'inscription : 02/05/2007

MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 19:36

Flora prit le verre de rhum, souriante.

- Je suis devenue vampire dès mon arrivée sur l'île. J'ai eu le bonheur de rencontrer Luis et Lupita Serra, qui tous deux m'ont mordue. Voilà comment je suis devenue une créature des ténèbres.

Je n'ai croisé aucun scientifique, j'ai dû m'adapter, m'habituer à la brutalité, nouvelle pour moi, de la lumière du jour. Il faut dire que j'ai été grandement aidée par Lupita, qui est ensuite devenue ma femme... C'est grâce à elle que les Serra m'ont accueillie.

Voilà, vous savez tout. Vous ne vous doutiez sans doute pas qu'en arrivant sur cette île, vous rejoindriez certains de vos "frères"! D'ailleurs, vous ressemblez à s'y méprendre à mon beau-frère Cid...
Revenir en haut Aller en bas
Don Murcielago
Moussaillon
Moussaillon
avatar

Nombre de messages : 12
ID : 13658
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   Mar 13 Mai 2008 - 19:44

Alors comme ça nous ne sommes pas seuls ! Quelle bonne nouvelle ! Jamais je ne me sentis aussi joyeux d'appartenir à cette classe si mal vue dans notre société ! Aux Vampires ! Aux Serra !

Je carressai du doigt ma canine de droite naturellement démesurée pour un homme des plus ordinaires. Je m'empressai de boire mon verre.

J'ai passé tant de temps en Espagne et je ne m'aperçoit qu'aujourd'hui que j'ai des compères ! Moi qui fuyais ma condition, qui fuyais la nuit pour mordre un passant banal, au sang de basse qualité dont je me rassassis depuis toujours. Comprenez moi, il me faut partir à l'aventure en quête d'un sang de qualité !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bien le Bonjour,   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bien le Bonjour,
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien le bonjour !
» Bien le bonjour à tous mes frères nains
» Bien le bonjour à tout le monde !
» Bien le bonjour gente compagnie :)
» Bien le bonjour à vous !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pirates Espagnols :: Public :: Hall d'entrée de la taverne-
Sauter vers: